Catégories

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Samedi 17 février 6 17 /02 /Fév 23:01

Comme je l’ai déjà dit, il y a un avant et un après Yo soy Betty la Fea. Voici quelques noms de telenovelas qui sans reprendre l’histoire de Betty, réutilisent le thème de la laideur.


Lorsqu’une telenovela finit, il n’y a pas de suite. Yo soy Betty la Fea a fait exception à la règle. Mais Ecomoda réalisée en 2001 toujours par RCN, ne compte que 26 épisodes (http://fr.youtube.com/watch?v=FOuY8NC7UXQ
). Cette suite n’a pas de raison d’être, puisque la transformation de Betty a déjà eu lieu. Elle n’a été que le prétexte de retrouver les truculentes aventures du « cuartel »  d’Ecomoda (nom donné à toute l’équipe de l’entreprise) (http://fr.youtube.com/watch?v=_2LeLtN59gQ).


En 2000, TV Azteca, chaîne de télévision du Mexique produit El Amor no es como lo pintan (L’Amour n’est pas ce qu’il semble être), clairement inspiré de Yo soy Betty la Fea (http://www.dailymotion.com/video/x2y8r3_le-club-des-moches-eaneclp-promo_shortfilms). La telenovela raconte l’histoire d’ Alicia Ramírez (Vanessa Acosta) brillante jeune diplômée qui est malheureusement handicapée par un physique disgracieux et surtout un nez plus que proéminent. Elle parvient quand même à se faire embaucher dans la prestigieuse société Segovia y Segovia, où elle rencontre l'amour de sa vie César Segovia Miranda (Héctor Soberón). César est au départ un être superficiel qui méprise Alicia.
Bien que
El Amor no es como lo pintan (http://fr.youtube.com/watch?v=Xu1qU3sbJRA) n’a pas eu le succès de Yo soy Betty la Fea, je trouve que son histoire a pourtant été plus au bout de ses messages sous-jacent. La beauté n’est pas le secret du bonheur. Betty à la fin de la telenovela est devenue belle, ce qui ne sera pas le cas pour Alicia. Dans El Amor no es como lo pintan, la transformation de l’héroïne ne passera pas par son physique puisqu’elle finit aussi laide qu’au début. C’est le regard et le comportement des autres qui évoluent. A commencer par celui de Cesar. Ce sont ses qualités morales qui feront toute la différence (http://fr.youtube.com/watch?v=sXW__DdBR5k). Autre symbole important celui de la gémellité, les deux faces d’un même miroir, le Ying et le Yang, le jour et la nuit etc. Alicia a une sœur jumelle, aussi futile et belle qu’elle est intelligente et laide.


Comme je l’ai dit précédemment, avant Betty, il était rare de voir un héroïne de telenovelas disgracieuse. Depuis, le principe du vilain petit canard qui finit par se transformer en cygne, est devenu un thème récurant. Le Venezuela s’y est essayé en 2002 avec Mi Gorda bella (Ma Belle Grosse). En Amérique du Sud, il est courant d’utiliser ce genre de sobriquets (le vieux, la maigre, le jeune etc). Ils ne sont pas à prendre au 1èr degrés, bien au contraire, ils sont considérés comme très affectueux (http://fr.youtube.com/watch?v=xu1VkMiBYRY).
Histoire  originale de
Carolina Espada  et  Rossana Negrín, produite par RCTV Television.  Mi Gorda Bella raconte les aventures Valentina Villanueva Lanz (Natalia Streignard) et de Orestes Villanueva Mercouri (Juan PabloRaba) (http://fr.youtube.com/watch?v=S-P_zhkINV8). Riche, douce, gentille et intelligente, Valentina aurait pu avoir tout pour elle. Mais traumatisée dans son enfance (meurtre du père et alcoolisme de la mère), elle a sombrée dans le boulimie. Elevée à l’écart du monde dans un pensionnat de jeunes filles, elle possède encore à 18 ans l’âme d’un enfant. Elle vie dans un monde de rêve et attend la venue de son prince charmant. Celui-ci prend les traits de son cousin Orestes, sorte de chevalier au grand cœur. A son retour dans la demeure familiale, il l’a prend sous son aile, la défendant envers et contre tous. Bien que fiancé à une superbe créature, il se laisse peu à peu séduire par « la gorda bella ». Mais la route vers le bonheur est semée d’embûches. Il faudra à Valentina beaucoup de volonté et de sacrifices pour venir à bout de tous ses ennemis (http://fr.youtube.com/watch?v=Y8Xw83OIw68).
Plus que tout autre pays d’Amérique latine, le culte de la beauté est prépondérant au Venezuela. N’oublions pas que c’est là que se trouvent les plus grandes écoles de Miss. Au pays de la chirurgie esthétique, on n’hésite pas à avoir recours au bistouri pour atteindre la perfection. Natalia Streignard est d’ailleurs une ancienne Miss Venezuela. En plus de l’utilisation d’une combinaison en latex, l’actrice dut grossir de 16kg, après une diète à base de pizzas, barres chocolatées, hot-dog et protéines, pour pouvoir endosser le rôle de Valentina.
La morale de l’histoire me direz-vous ? Faut-il vraiment être beau pour être heureux ? L’épilogue de la telenovela y répond. Quelques années plus tard, nous retrouvons Valentina et Oreste coulant des jours heureux avec leurs deux enfants. Valentina a décidé de laisser la nature suivre son cours. Ses kilos ont fini par reprendre le contrôle de son corps. La boucle est bouclée (http://fr.youtube.com/watch?v=MxmZhNv9QBo
)

Dernier point commun entre Yo soy Betty la Fea, El Amor no es como lo pintan et Mi Gorda Bella. Toutes leurs aventures se passent dans le monde de la mode et de la beauté. Lieu où la laideur des héroïnes ne peut que déranger.

Dans Ugly Betty, les telenovelas font partie intégrante de la vie des Suarez. Ignacio Suarez en est un adepte inconditionnel. Références régulières avec les extraits qui ponctuent les épisodes de la série, intentionnellement parodiques et décalées. Les acteurs jouent le jeu allègrement et se caricaturent. Et franchement, c’est réussi ! Chaque extrait est au niveau des pires telenovelas qui puissent exister.
Telenovela dans la telenovela, ces clins d’œil ont été appelés telenovelitas (petites telenovelas). Grâce à la série, de nombreux artistes latins connues viennent en guest stars tourner dans ces telenovelitas. Par cette petite porte, ils ont l’opportunité de se faire connaître du public américain. Les telenovelitas possèdent maintenant une structure indépendante à Ugly Betty. Disponibles sur le site d’ABC (chaque jeudi est mis en ligne un nouvel épisode), ainsi que les téléphones portables. En VO dans Ugly Betty, elles sont ensuite doublées en anglais pour ces diffusions (doublage exécrable entre parenthèse). La trame de la telenovelita est une parodie du mélodrame classique des telenovelas. D’un côté les riches, de l’autre les pauvres. Des héros jeunes et beaux et des « villanos » prêts à tout (pour les méchants comme ils disent en espagnol). Aux USA de nombreuses chaînes câblées (Telemundo, Univision, Telivisa) permettent au public latino des suivre des émissions en espagnol, et notamment les telenovelas (http://fr.youtube.com/watch?v=Lv2wDR3ISps).

Depuis le début de la série, on a pu suivre 3 telenovelitas. La 1ère n’a pas de titre, elle apparaît très brièvement dans le pilote. La 2ème Vidas de Fuego et la 3ème Muchas Muchachas, interviennent régulièrement dans les épisodes.


- Telenovela Channel 23
http://fr.youtube.com/watch?v=FSsUyMtgjog
Unique extrait pour cette telenovelita dont on ne connaît pas le titre, elle apparaît dans le pilote.
1ère apparition de Salma Hayek dans Ugly Betty, même si c’est indirectement. Dans cette telenovelita elle joue le rôle d’une bonne. Elle partage la vedette avec Valentino Lanus et Lupita Ferrer. Cette dernière est une grande actrice vénézuélienne, célèbre pour ses nombreux rôles de « villanas ». Elle a joué entre autre dans Cristal et Rosalinda.


- Vidas de fuego en anglais Life of Fire
http://fr.youtube.com/watch?v=-EixZ3iTv-k
http://fr.youtube.com/watch?v=S14eTkquObY
http://fr.youtube.com/watch?v=NaeoLZpX0yI
http://fr.youtube.com/watch?v=rbsPrdklm-4
http://fr.youtube.com/watch?v=mzg1I7XL1QQ

http://fr.youtube.com/watch?v=UOmwRpbo5Wo
Avec Vidas de Fuego (Vies de feu) commencent les telenovelitas dont on peut suivre les tribulations sur le site d’ABC. Les guests stars sont ici Marlene Favela, Sebastian Rulli, Ninel Conde (Sofia Rivera), Eduardo Rodriguez (Galo Rivera) et Helena Rojo (Mme Rivera). Ceux qui suivaient « Rubi »  ont pu reconnaître Marlene Favela (Esmeralda/Sœur Eva) et Sebastian Rulli (Padre Pedro/Ramon Castillo). Ils ont aussi joué ensemble dans Contra Viento y Marea. Tout comme Lupita Ferrera, Helena Rojo est une grande dame des telenovelas. Elle est très appréciée du public latino-américain.
L’histoire se déroule dans le ranch de la famille Rivera. La servante Esmeralda est enceinte du curé du village, le Padre Pedro, son amant secret. Malgré les efforts de sa mère, Galo Rivera l’héritier de la famille se laisse séduire par sa belle-mère, la pulpeuse Sofia et par Sœur Eva, la jumelle d’Esmeralda.


- Muchas muchachas  en anglais DancingQueen
http://fr.youtube.com/watch?v=hKCyqaNI-uI
http://fr.youtube.com/watch?v=aCMNQSBCv-A
http://fr.youtube.com/watch?v=C6_3jzq_3UY
Muchas muchachas (
Beaucoup de filles)
a pris la suite de Vidas de fuego. Les acteurs sont Paty Manterole, Africa Zavala, Sherlyn, Arturo Carmona, Victor Mendez et Rodrigo Nehme.
La jeune Lourdes rêve de devenir danseuse, mais elle finit par atterrir au Club Sparke, un bar de strip-tease. Elle est embauchée comme serveuse. Pendant ce temps les deux danseuses vedettes du club sont en perpétuelle lutte pour la 1ère place.

Il existe une multitude de telenovelas. Dernière née à utiliser le thème de la laideur, Dame Chocolate (« Donne-moi du Chocolat ») produite par Telemundo. Encore en tournage, elle ne sortira que courant 2007 (http://fr.youtube.com/watch?v=czVEYXCJEJ0
). Je n’ai pas voulu faire une liste exhaustive de toutes les telenovelas de ce style, mais plutôt donner quelques exemple pour étayer l’importance qu’a pu avoir Yo soy Betty la Fea  dans le monde des telenovelas. Et il semblerait que son influence reste encore très présente. Le règne des moches semble fait pour durer. 

Liens :
http://todaslasfeas.com/
http://tonylagarto.tripod.com/betty/ugly-betty.html#mytop
http://www.anamaria-orozco.com/sipbetty1.htm
http://www.webdelatele.com/novelas/las-versiones-de-la-telenovela-yo-soy-betty-la-fea.html
http://blogs.ya.com/tvinternacional/200612.htm#11
http://www.antena3tv.com/betty/web/
http://betty.canal13.cl/cgi-bin/link.exe/
http://www.angelfire.com/tv2/bettylafea/
http://betty.canal13.cl/cgi-bin/link.exe/
http://www.keshet-tv.com/program.asp?ProgID=1200
http://www.hindustantimes.com/news/specials/jassi/
http://www.sat1.de/vib/
http://www.ledestindelisa.com/
http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=664.html
http://www.amedia.ru/nrk/
http://www.esmas.com/lafeamasbella/

http://www.univision.com/content/channel.jhtml?chid=6&schid=12185
http://www.tien.tv/web/show/id=47920/dbid=746/typeofpage=47019
http://lottetv.web-log.nl/
http://lotte-pronk.hyves.net/#
http://lotte.favorietje.nl/
http://www.talpa.tv/web/show/id=47920/dbid=746/typeofpage=47019
http://www.yosoybea.telecinco.es/

http://www.uglybetty.fr/

http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=820.html
http://spoilersfrance.com/forum13/
http://uglybetty.hypnoweb.net/
http://www.bettysuarez.com/
http://www.beugly07.com/
http://www.tv.com/show/58486/summary.html
http://www.citytv.com/uglybetty/
http://www.channel4.com/entertainment/tv/microsites/U/ugly_betty/
http://abc.go.com/primetime/uglybetty/index.html
http://abc.go.com/primetime/uglybetty/vidasdefuego/index.html
http://www.uglybetty-tv.com/
http://tonylagarto.tripod.com/betty/ugly-betty.html
http://www.antena3tv.com/migordabella/

http://www.tvazteca.com/telenovelas/gorda_bella/
http://www.tvazteca.com/telenovelas/t_anteriores/elamorno/index.shtml
http://www.terra.com/television/elamornoescomolopintan/

Par ekaterin - Publié dans : Refritos
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Samedi 17 février 6 17 /02 /Fév 11:48


Pour mon 1er article, j'ai décidé de partir de l'actualité. Depuis quelques temps, quels que soient les magasines de TV que je consulte, il n'est plus question que de la diffusion du Destin de Lisa ou de Ugly Betty. Ces deux séries sont déjà annoncées comme de futurs succès audio-visuels.  Mais au delà de leur qualité que je ne conteste pas, je voudrais mettre en avant une fois de plus le choix d'une chaîne française de ne pas diffuser de telenovelas. Car pour ceux qui l'ignoreraient, il s'agit purement et simplement de deux adaptations d'une telenovela colombienne Yo soy Betty la Fea. J'ai pris tout mon temps pour accoucher de mon 1er article. Et je dois dire que ce fut long et difficile. J'ai repoussé le plus longtemps possible le moment de le publier. Mais il faut bien se jeter à l'eau, à un moment ou à un autre. Ce n'est pas parfait, mais je pense que cette présentation fait le tour de l'effet « Betty ». J'ai voulu faire une présentation synthétique des différentes versions de Yo soy Betty la Fea et non une description détaillée de chacune.


YO SOY BETTY LA FEA
- Colombie 1999


Tout commence en Colombie, lorsque RCN diffuse en 1999 Yo soy Betty la Fea, (Je suis Betty la Laide). L'auteur Fernando Gaitán, qui est aussi le père d'un autre gros succès colombien, Cafe con aroma de Mujer (Café à l'arôme de Femme). Beatriz « Betty » Pinzón Solano (Ana Maria Orozco) est engagé dans l'entreprise de mode Ecomoda. Seulement Betty est handicapée par un physique ingrat, et malgré ses diplômes, elle est engagée comme simple secrétaire du pdg Armando Mendoza Sáenz (Jorge Enrique Abello), dont elle tombe vite amoureuse. Armando est conscient des sentiments de Betty. Il s'en servira pour la manipuler et elle fait ses quatre volontés. Suite à un pari, il entreprend de la séduire. Mais il se rendra vite compte qu'au delà de son physique, Betty est vraiment un être à part, dont il ne pourra bientôt plus se passer. Parallèlement, les compétences et l'efficacité de la jeune fille lui font gravir les échelon d'Ecomoda. Très vite, elle se rend indispensable à l'entreprise (http://fr.youtube.com/watch?v=5lBba_DPbk8). On parle de succès international quand on voit le nombre de pays où a été diffusé Yo soy Betty la Fea. Ainsi que la quantité de remakes qui en ont été faits. Tous ont la même trame, une héroïne qui a tout pour elle : intelligente, gentille, efficace, mais qui est moche. Cette laideur est une entrave professionnelle. Elle l'empêche de trouver un travail à la mesure de ses compétences. C'est dans l'univers de la mode qu'elle trouve finalement un emploi bien en dessous de ses diplômes. La lutte sera dure pour s'imposer dans ce monde d'apparence, régi seulement par la beauté. Thème universel celui du vilain petit canard, de la Belle et la Bête. Des univers où il est difficile de trouver sa place lorsque l'on ait différent. C'est sûrement une des raisons pour laquelle l'histoire de Yo soy Betty la Fea a pu s'exporter aussi facilement. Selon le créateur Fernando Gaitan, ce qui est universel c'est la capacité des femmes à supporter la souffrance, à savoir rebondir quelque soit les circonstances. Les problèmes des femmes sont les même à Tokyo qu'en Colombie. Dans le monde des telenovelas, il y a eu un avant et un après Yo soy Betty la Fea. Elle a révolutionné le genre qui jusque là, utilisait plutôt des trames classiques. L'héroïne devait forcément être belle. Révolutionnaire aussi, pour l'époque, son contexte féministe. Betty est une femme moderne qui réussit sa vie professionnelle avant sa vie de couple. Elle s'impose dans une société machiste. Yo soy Betty la Fea combine aussi des éléments de conte de fée et de comédie. Auparavant a comédie avant elle était pratiquement absente des telenovelas. Les histoires classiques étaient tristes et sombres, avec souvent des morts violentes (fin obligatoire pour les « villanos »). La telenovela s'éloignait le plus possible des réalités quotidiennes. Depuis et même si ce genre existe toujours, les thèmes des telenovelas se sont diversifiées.

ESTI HA'MECHOERET  - Israël 2003


Traduit par « la Moche ». Je n'ai malheureusement pas trouvé grand chose sur cette version (http://fr.youtube.com/watch?v=NBg32AFGvKc). La plupart des sites sont en hébreux. Les acteurs principaux sont Ricki Blich (Esti Ben David) et Leon Rosenberg (Omer Rosenthal)

JASSI JAISSI KOI NAHIN  - Inde 2003



En français, « Il n'existe personne comme Jaissi ». Version produite par Sony Entainment Television India et dirigée par Tony et Deeya Singh. Dans cette adaptation, la trame est quasiment identique à l'originale. Jassi Jaissi Koi Nahin se déroule à Bombay. Mona Singh (Jasmeet « Jassi » Walia - Jessica Bedi) et Rakshanda Khan (Armaan Suri) interprétent les personnages principaux. Dès sa 1ère diffusion en 2003, le succès fût immédiat. Si on analyse les productions de Bollywood, on remarque que l'histoire de Betty contient beaucoup d'éléments caractéristiques de leurs films. Yo soy Betty la Fea est une histoire douce amère qui passe facilement du rire aux larmes. Elle contient beaucoup de scènes burlesques. Les hindous sont très friands d'histoires d'amours contrariés où les héros traversent de nombreux obstacles, avant d'être finalement réunis. Des éléments typiques à l'Inde ont été introduits dans Jassi Jaissi Koi Nahin. Comme par exemple les éternels morceaux dansés et chantés qui ponctuent régulièrement tout film Bollywoodien qui se respecte (http://fr.youtube.com/watch?v=WRRiwJWBkL0). En Inde comme en Amérique Latine, les clivages sociaux culturels entre les classes dirigeantes et populaires sont importants. Dans tout les films Bollywoodiens les classes dominantes s'expriment en anglais et les plus pauvres en hindi. Jassi Jaissi Koi Nahin ne déroge pas à la règle.
Les stars hindous sont vénérées comme des demi-dieux. Après le succès fulgurant de la série, Mona Singh a rapidement rejoint le panthéon de Bollywood.

SENSIZ OLMUYOR - Turquie 2005


Pour cette version, le barrage de la langue ne m?a pas permis de trouver beaucoup d'informations.
Il y eu deux actrices pour interpréter le rôle de
Gönül. Le reste du casting est resté inchangé. La 1ère saison de 13 épisodes fut programmée sur Show TV avec Özlem Conker et la saison 2 sur Kanal D avec YelizSar. Emre Altug fut choisi pour jouer le rôle d'Arda
(http://fr.youtube.com/watch?v=uBshZ1AwPo0)

VERLIEBT IN BERLIN  - Allemagne 2005



Sous le nom du Destin de Lisa, il s'agit actuellement de la seule version diffusée en France. Succès phénoménal en Allemagne. Les sud-américains parlent de « la suerte de la fea » (la chance de la moche). L'adaptation reçut de nombreux prix tel que le Deutscher Fernsehpreis ou la Rose d'Or. Les allemands sont de grands sentimentaux qui apprécient depuis longtemps les telenovelas. En 2001 Salome (Televisa) a connu lors de sa diffusion en Allemagne un énorme succès. Aucune équivalence dans la traduction Verliebt in Berlin avec le titre original. Aucune référence non plus à la laideur de l'héroïne Plutôt une orientation vers l'histoire d'amour entre les personnages (Amoureux à Berlin). La version allemande a un côté fleur bleue. Avec Ugly Betty, Verliebt in Berlin est une des versions qui se différencie le plus de Yo soy Betty la Fea. Elle a pris beaucoup de liberté avec le scénario original. La raison de ces modifications est selon la productrice Thea Wulff, la nécessité de devoir se rapprocher le plus possible de notre culture européenne, pour pouvoir toucher un maximum de téléspectateurs allemands. Cette version est aussi beaucoup plus triste. Elle n'a pas le côté décalé et drôle de Yo soy Betty la Fea.


Les acteurs Alexandra Neldel et Mathis Künzler ont été choisis pour les rôles d'Elisabeth « Lisa » Plenske et de David Hieronymus Seidel. 


NE RODIS KRASIVOY  - Russie 2005



Ne Rodis Krasivoy fut produite par la chaîne privée CTC. Les mauvaises langues chuchotent que l'actrice principale aurait démarré sa carrière artistique au Diamond of Girl, un club de strip-tease.


Le réalisateur de
Ne Rodis Krasivoy
pensait que le destin d'une jeune fille russe et celui d'une jeune colombienne, étaient incomparables. Pour cette raison, CTC fit venir des consultants de Colombie. Ils aidèrent à adapter leur version à la société russe. Mais en définitive il fut facile pour eux de trouver des points communs. Comme la nostalgie que ressentent les pères des deux « Betty ». Pour le colombien Don Hermès, les souvenir de Gardel et de la belle époque de Bogota, et pour le russe Valery Pushkarev les regrets de l'ancienne société communiste. Le marché des telenovelas est très présent dans les pays de l'Est. Comme les allemands,  les russes sont de grands romantiques (http://www.youtube.com/watch?v=g-0QE3HqBdI). Cette version est identique à l'originale.


Nelli Uvarova joue le rôle de Ekaterina « Katya » Valerievna Pushkareva et Grigori Antipenko celui de Andrei Pavlovich Zhdanov.


LA FEA MAS BELLA - Mexique 2006



« La plus belle des laides». Telenovela mexicaine produite par Televisa. Dernièrement Televisa ne produit pratiquement presque plus d'histoires originales. Depuis quelques années, la plupart des telenovelas diffusées au Mexique, sont des remakes d'anciennes telenovelas qui ont eu beaucoup de succès. Pourtant, Televisa a pris son temps pour s'attaquer à cette institution. Pari tenu, La fea mas Bella a été très bien accueillie, que ce soit au Mexique ou dans l'ensemble de l'Amérique, USA compris, où la communauté mexicaine est très importante. Le ton donné à cette « Betty » est volontairement drôle et burlesque. Par exemple, les nombreux tics de Letty, que l'actrice accentue volontairement. L'histoire de La fea mas Bella est identique à  celle de Yo soy Betty la Fea. Televisa a fait le choix de coller le plus prêt possible à la 1ère version, jusque dans le choix des acteurs qui possèdent pour la plupart une grande ressemblance physique avec les rôles originaux. Similitude aussi dans le choix des noms des personnages : Betty Pinzon/Letty Pedilla, Fernando Mendoza/Armando Mendiola, Marcela Valencia/Marcia Villaroel, Patricia Fernandez/Alicia Ferreira, Nicolas Mora/Thomas Moreno, Mario Calderon/Omar Carvajal, Daniel Valencia /Uriel Villaroel, Hermes Pinzon/Erasmo Pedilla, Julia Solano de Pinzon/Julieta Solis de Padilla. Il semblerait que Televisa ait voulu mettre tout les atouts de son côté pour rivaliser avec le succès phénoménal d'antan.


Angelica Vale et Jaime Camil sont les interprètes principaux. Angelica Vale est la fille de l'actrice et chanteuse Angelica Maria, qui joue également dans La fea mas Bella (le rôle de la mère de Letty). Jaime Camil avait jusqu'à présent surtout interprété des seconds rôles de « méchants » dans plusieurs telenovelas. Ce registre pour jouer Armando est totalement nouveau. Il est aussi très connu au Mexique comme chanteur. Un autre chanteur populaire est aussi présent parmi les acteurs. Il s'agit de José José qui joue le rôle du père de Letty. La musique y est très importante. Le 2ème album de la BO de La Fea mas Bella vient de sortir.


Forte de son succès La fea mas Bella a été prolongée. Sans parler de saisons, puisque ce terme n'existe pas pour les telenovelas, il arrive alors que les générique changent en fonction de l'évolution de l'histoire (http://www.youtube.com/watch?v=uuTZtWlXCeA, http://www.youtube.com/watch?v=u1o-WcWBVfg, http://www.youtube.com/watch?v=k0EWeYTi4J4). Peut-être est-ce une volonté de fidéliser le public ou d'éviter la lassitude. Malheureusement j'ai pu constater que l'adage comme quoi « les meilleures choses ont une fin » devrait s'appliquer un peu plus aux telenovelas qui, quand elles sont trop rallongées, finissent par perdre de son intérêt.

LOTTE - Hollande 2006




En Hollande, c'est la chaîne Talpa qui réalise cette version. Son titre Lotte, fait référence au prénom de cette nouvelle Betty. La série est interprétée par l'actrice Nyncke Beekhuyzen (Lotte Pronk) et Lars Oostveen (Vico Maesland). Encore une fois Je n'ai pas pu trouver grand chose sur cette version.

YO SOY BEA - Espagne 2006




C’est la chaîne de télévision Telecinco qui se charge de produire la version espagnole « Yo soy Bea » (« Je suis Béa »). En moins de cinq mois, elle s’est transformée en une des production les plus vue de l’histoire de Telecinco. (
http://www.youtube.com/watch?v=lutCQ0n5wQA). Quelques modifications ont été apportée à cette version, mais sans grande conséquence sur l’histoire originale. Par exemple, Betty travaillait dans une entreprise de mode (Ecomoda), alors que Béa est engagée dans une maison d’édition (Bulevar 21). (http://www.youtube.com/watch?v=Ic1LfKEBycc)


Les deux acteurs principaux sont
Ruth Nuñez (Beatriz « Bea » Pérez Pinzón) et Alejandro Tous (Álvaro Aguilar).

UGLY BETTY - USA 2006




Produite par Salma Hayek, Ugly Betty est une des grosses surprises de la rentrée. Diffusée  sur la chaîne ABC, la série vient d'ailleurs de remporter deux Golden Globe (récompensant la série et l'actrice principale, http://fr.youtube.com/watch?v=Zc3Lr5IfCYI, http://fr.youtube.com/watch?v=C5yk1NXy1Do
). D'après les sondages, on n'avait pas vu ça depuis Friends. Si le succès est tel, c'est sûrement parce que Ugly Betty représente d'une certaine façon le rêve américain, quand les plus démunies peuvent prétendre à force de travail, à atteindre les hautes sphères de la société américaine. Au royaume de Barbie, il semblerait que les brunes ne comptent plus pour des prunes. Mais malgré toutes ses qualités, Ugly Betty est sûrement une des versions qui s'éloigne le plus de l'originale (http://fr.youtube.com/watch?v=2Bj5rBqy4XE, http://fr.youtube.com/watch?v=kC0mYzD9fck).  Ugly Betty est avant tout l'histoire d'une équipe, d'un groupe de rôles tous plus succulents les uns que les autres. Dans les rôles principaux America Ferrara (Betty Suarez) et Eric Mabius (Daniel Meade).


Tout le monde connaît Salma Hayek, ce que l'on sait moins cest que sa carrière a débuté au Mexique dans des petits rôles pour des telenovelas. Une façon comme une autre pour elle de revenir aux sources. Clin d'oeil à ses anciens rôles, elle fait d'ailleurs quelques apparitions dans la série. Depuis longtemps elle souhaitait adapter Yo soy Betty la Fea pour le public américain. Ce projet lui tenait à coeur, et malgré de nombreux sceptiques, l'actrice a réussi à mener à bien cette adaptation (http://fr.youtube.com/watch?v=sRQNNvxcIJE)

MARIA I ASXIMI - Grèce 2007


Cette nouvelle version commença en janvier sur Megal Channel. Les acteurs sont Aggeliki Daliani (Maria Papasotiriou) et Anthimos Ananiadis (Alexis Mantas).

http://fr.youtube.com/watch?v=34c-eil7sOU

http://fr.youtube.com/watch?v=9gNm5-GoyNQ

 

 


Chaque culture est différente, mais l’histoire de Betty est universelle. Bien que chacune ait dû s’adapter aux caractéristiques sociales de son pays. Mais je pense qu’au delà de tout cela si l’adaptation est de qualité, elle peut sans problème dépasser les frontières et toucher d’autres pays.

 

 

Par ekaterin - Publié dans : Refritos
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 7 janvier 7 07 /01 /Jan 13:27

            Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans cette nouvelle demeure. J'ai décidé d'ouvrir ce blog pour faire connaître -dans la mesure de mes moyens- un univers assez méconnu en France, à savoir les Telenovelas. Mon intérêt pour les Telenovelas remonte à l'enfance. On pourrait dire que j'y suis tombée dans la marmite quand j'étais petite. J'ai eu en effet la chance de vivre plus de 3 ans en Argentine. Pendant ce long séjour, j'ai baigné quotidiennement dans ce monde de Telenovelas.

            Santa Barbara
, Amour Gloire et Beauté, Les Feux de l'Amour, tout le monde assimile sans problèmes ces titres à des Soaps américains. Mais qui pourrait en dire autant de Pasion de Gavilanes ou Corazon Salvaje. Cousines éloignées, les Telenovelas sont de véritables institutions en Amérique latine. Mais autant j'apprécie ce genre, autant je peux rester hermétique aux Soaps.
Ce qui me plais dans les Telenovelas c'est la langue, la saveur exotique qui s'en dégage, la musique. Il y a aussi le côté kitch et surranné de leurs histoires, il est vrai un tantinet décalées par rapport à notre culture européenne. A la différence des Soaps traditionnels que nous connaissons, les Telenovelas sont beaucoup plus courtes. L'histoire est généralement programmée d'avance, et sauf exception, une Telenovela ne dure qu'entre 2 et 4 mois. Si l'on veut faire un rapprochement, je les comparerai plutôt à nos Sagas estivales. 

            Certes, les Telenovelas ont une forme de naïveté. Comme dans les contes de fée, leurs trames sont assez stéréotypés. Tout y est généralement blanc ou noir et le bien gagne toujours à la fin. Mais je pense que quiconque possède une âme un tant soit peu romantique, peut finir par se laisser prendre au charme des Telenovelas. 
Mais le fait de les apprécier ne me rend pas non plus aveugle à leurs défauts. Comme toute production, il y en a de bonnes et de moins bonnes. Mais en définitive, tout est une affaire de goût, et dans les nombreuses Telenovelas qui sont diffusées chaque année, je pense que chacun peut y trouver son compte.

            L'idée de créer ce blog m'est venue lors de la diffusion l'été dernier de Rubi par M6, ainsi qu'à la suite de mon inscription au forum Telenovelas France. Tout d'un coup, je me suis rendu compte que je n'étais pas seule en France à apprécier le genre. Mon projet s'est confirmé à l'annonce de la prochaine diffusion sur TF1 des séries Le Destin de Lisa et de Ugly Betty, toutes 2 des remakes de la Telenovela colombienne Yo soy Betty la Fea
Je me pose donc une question, pourquoi diffuser seulement des imitations (quand bien même celles-ci seraient de très bonne qualité), alors que les originales sont toutes autant acceptables ? Je trouve décevant aussi l'arrêt brutal de Rubi, qui avait par ailleurs été largement handicapée par un doublage déplorable. 
Mon but est de redonner ses lettres de noblesse à un genre bien trop décrié. Mais comme je suis novice, je demande l'indulgence du jury. Ma modeste contribution est plus une sorte de compilation. Comme il existe très peu de sites en français, la grande majorité étant bien sûr en espagnol, ce blog est avant tout un travail documentaire qui vise à rassembler et à traduire des documents déjà existants.

            J'espère ainsi que les connaisseurs apprécieront, et que les non croyants y prendront quand même quelque plaisir.
 

Par ekaterin - Publié dans : Telenovelas & Co
Ecrire un commentaire - Voir les 27 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus